Le ministre de l’Agriculture l’a confirmé, les agriculteurs peuvent poursuivre leur activité pendant la période de confinement

Mais pour pouvoir travailler dans les meilleures conditions, ces derniers ont besoin de fournitures, de nourriture pour leurs bêtes et de main-d’œuvre. Quelles sont les services accessibles ?

Les annonces du chef de l’État lundi 16 mars relatives au confinement de toute personne pouvant travailler à distance ne peuvent s’appliquer aux producteurs qui ont des animaux à nourrir ou des champs à semer et s’occuper.

Il leur est donc autorisé de circuler, toujours muni d’une attestation de déplacement dérogatoire Covid-19 (une par jour) ainsi que d’un justificatif de déplacement professionnel rempli par leur employeur.

Et en complément, si possible, leur extrait Kbis ou de leur attestation MSA justifiant leur activité professionnelle (cf article sur les Mesures à suivre pour les agriculteurs ariégeois).

Des partenaires toujours actifs

Cependant, pour poursuivre leur activité, les agriculteurs doivent travailler avec de nombreux acteurs. Ainsi, l’arrêté du 15 mars 2020 prévoit des dérogations à l’accueil du public pour les activités para-agricoles indispensables au bon fonctionnement des exploitations :

  • Entretien et réparation de véhicules automobiles, de véhicules, engins et matériels agricoles
  • Fourniture nécessaire aux exploitations agricoles
  • Commerce de détail de carburant en magasin spécialisé
  • Commerce de détail d’aliments et fournitures pour les animaux
  • Location et location bail de machines et équipements agricoles
  • Activités des agences de placement de main-d’œuvre et de travail temporaire
  • Activités financières et d’assurance
  • Coopératives
Poursuivre la vente directe

Selon l’arrêté du 14 mars, les commerces de première nécessité donc alimentaires peuvent maintenir leur activité. Ainsi, les magasins de vente à la ferme peuvent rester ouverts.

Il est nécessaire de renouer le lien avec les Français et de leur montrer que les agriculteurs sont présents et actifs en cette période de crise sanitaire mais également qu’ils sont en capacité de leur fournir des produits locaux de qualité.

Cependant, au sein de ces boutiques, il est nécessaire d’appliquer les consignes de protections annoncées par le Gouvernement :

  • Limiter le nombre de personnes au sein de l’espace de vente
  • Organiser les files d’attente intérieures et extérieures et réguler l’entrée des clients
  • Pour les employés : se nettoyer les mains entre chaque tâche et nettoyer régulièrement les zones fréquemment touchées (poignées de porte, paniers, chariots, comptoirs, balances en libre-service…)
  • Pour les paiements : il est conseillé de favoriser les paiements en carte bancaire sans contact, en cas de manipulation d’argent liquide : se laver les mains ou utiliser des gants

Pour le moment, les marchés de producteurs en plein vent et les livraisons en vente directe sont toujours autorisés afin de favoriser l’achat de produits locaux. Cependant, les mêmes règles d’hygiène et les mêmes gestes barrière s’appliquent.

Besoin en main-d’œuvre assuré

Afin d’assurer un remplacement ou un complément de main d’œuvre sur les exploitations ariégeoises, le service de remplacement de l’Ariège et le groupement d’employeurs Agri 2000 continuent d’opérer en télétravail.

Il est donc possible de les contacter aux heures du bureau, du lundi au vendredi de 8h30 à 12h30 et de 13h30 à 17h au 06 31 87 37 40 pour le service de remplacement et au 06 31 01 38 17 pour Agri 2000.

Les agents de ces deux entités seront également en capacité de fournir aux salariés recrutés par ce biais une attestation employeur de déplacement dérogatoire.

Problématiques et difficultés

En cette période particulière, il est possible que les agriculteurs rencontrent divers problèmes concernant leur travail, l’approvisionnement, les ventes, etc. Il leur est conseillé de se rapprocher de leurs syndicats afin de leur transmettre ces informations pour qu’un retour soit fait à l’échelle nationale.

Pour les adhérents FDSEA, contactez Cécile Achour au 06 75 60 68 30 ou par mail à l’adresse fdsea09@reseaufnsea.fr, animatrice départementale.

Pour les adhérents JA, contactez Mélina Gimenez au 06 70 00 71 98 ou par mail à l’adresse jeunesagriculteurs09@gmail.com, animatrice départementale.

En cas d’urgence sanitaire, le GDS poursuit ses activités et est joignable au 05 61 02 14 17 et par mail gds09@reseaugds.com.

L’accueil de la chambre d’agriculture est également joignable au 05 61 02 14 00 en cas de nécessité.

C.L.