Le sommet de l’élevage aura lieu du 5 au 8 octobre à Clermont-Ferrand. Pour sa 30e édition, ses organisateurs ont misé sur la nouveauté.

Reporté en 2020 en raison de la crise sanitaire, le sommet de l’élevage devrait avoir lieu du 5 au 8 octobre prochain au hall des expositions de Clermont-Ferrand.

À l’occasion de sa 30e édition, des nouveautés sont à prévoir pour les visiteurs. Tout d’abord, le sommet sera ouvert une journée de plus. Cette décision a été prise pour diverses raisons, la première est d’améliorer les flux d’accès au salon. Selon les organisateurs, l’accès au parc d’exposition est parfois difficile aux heures de pointe. En rendant le salon accessible plus longtemps, ils espèrent fluidifier le trafic.

De plus, cela permettra aux visiteurs et aux exposants d’organiser un plus grand nombre de rencontres avec les professionnels. Le programme du sommet sera également enrichi avec de nouveaux concours et de nouvelles conférences.

Un des objectifs des organisateurs est également de franchir la barre des 100.000 exposants. En 2019, 92.500 personnes se sont rendues à Clermont-Ferrand pour l’occasion.

Le hall des expositions augmente également sa superficie. En effet, un second bâtiment de 10.000 m² sera accessible pour l’événement. Il est composé de nouvelles salles de conférence et accueillera les exposants du secteur laitier ainsi que ceux de la construction et de l’aménagement des bâtiments. La transformation de produits alimentaires à la ferme et la production d’énergie seront également mises en avant dans cette nouvelle halle.

Inclure le digital

Une application dédiée au sommet de l’élevage sera mise en ligne pour l’événement. Elle permettra aux exposants de valoriser leurs produits en les référençant sur celle-ci.

Mais elle sera également l’occasion pour eux d’organiser leurs rendez-vous en amont du salon et de planifier des webinaires en live ou en replay grâce à un nouvel outil mis à leur disposition.

Le sommet de l’élevage est devenu au fil des années un carrefour d’affaires international tout en préservant son aspect convivial. Il est également l’occasion pour les races d’être mises sur le devant de la scène.

Ce sera le cas de la race Gasconne des Pyrénées. En effet, le groupe Gascon a prévu de présenter des taureaux, des génisses filles d’IA, des vaches et des vaches suitées. Des croisées Blondes et Gasconnes se rendront également à Clermont-Ferrand pour promouvoir ce mélange au fort potentiel.

En fonction de l’évolution du contexte sanitaire, un groupe d’élèves du lycée agricole de Pamiers devrait également se rendre au sommet de l’élevage pour représenter leur établissement.

De plus, si l’événement est maintenu, l’exploitation du lycée, le Cabriol, souhaite y emmener une vache Brune avec pour objectif de participer à la vente aux enchères organisée pour l’occasion en présentant une génisse ou un embryon afin de promouvoir la valorisation générique mise en place depuis plusieurs années déjà.

Pour rappel, en 2017, la vache Brune Factice a été récompensée à l’occasion de l’un des concours du sommet de l’élevage et a remporté le premier prix dans sa catégorie.

Ainsi, selon l’évolution de la crise sanitaire, les éleveurs ariégeois auront rendez-vous du 5 au 8 octobre à Clermont-Ferrand pour rencontrer de nouveaux professionnels.

C.L.