Depuis le 24 février 2024, le parc des expositions de Paris vit au rythme des agriculteurs qui ont investi les lieux pour une dizaine de jours. Comme chaque année depuis 8 ans, l’Ariège trouve sa place au milieu des stands d’Occitanie, et ne manque pas de mettre en avant le savoir-faire et les traditions du département.

 

Le département de l’Ariège à l’honneur au Hall 7

Mardi matin, 10h, au parc des expositions de Paris, dans le hall 7 l’ambiance bat déjà son plein dans les quartiers de l’Ariège : bandas, dégustation de produit, défilé du Groupe Gason en tenue traditionnelle…

Producteurs, artisans et élus se sont retrouvés le 27 février pour l’inauguration de l’espace « Ariège ». Nombreux sont ceux qui ont répondu à l’appel : Philippe Lacube, Président de la Chambre d’Agriculture, Chrisitne Tequi, Présidente du Conseil Départemental, les députés Laurent Panifous et Martine Froger, Simon Bartoux, nouveau Préfet de l’Ariège, et Kamel Chibli, vice-président de la Région Occitanie, qui ont fait le tour de tous les producteurs et artisans représentant le département de l’Ariège.

La traditionnelle visite des élus aux ambassadeurs s’est clôturée par quelques discours, mais surtout par l’inauguration officielle avec le coupé du ruban.

La ferme de Sintes, venu tout droit de Saverdun donne son impression sur les premiers jours passés au Salon : « Cette année, on est monté avec un peu moins de marchandise, on savait que la fréquentation serait un moins importante que les années précédentes, surtout avec le contexte politique autour de l’agriculture. Mais il n’empêche qu’on est toujours très content d’être présent au salon, on reste optimiste, et on sait que c’est une belle vitrine pour notre profession et nos produits. »

L’Ariège ne se cantonne pas à ces stands, on la retrouve dans tous les halls du Parc des expositions !

Au-delà du hall 7, l’Ariège était également présente dans les halls des animaux et des concours. On y retrouve entre autre les chevaux Mérens et les Castillonnais, mais aussi la race Gasconne des Pyrénées et la race Casta. Comme chaque année, d’autres bêtes made in Ariège ont été accueillies dans l’espace du collectif des races locales de massif afin de participer à divers concours.


Le trophée international des lycéens

Un groupe de lycéen se faufile aussi dans la foule qui parcours les stands ariégeois, c’est l’équipe de six jeunes qui ont été sélectionnés pour participer au Trophée International de l’Enseignement Agricole qui a débuté mercredi 28 février à 9h sur le ring du hall 1.

Cette année, c’est la 23eme édition du trophée des lycéens, organisé par le Concours Général Agricole. Ce concours se déroule en 4 étapes : une épreuve de communication, la manipulation d’un bovin en toute sécurité, la présentation sur le ring et la notation du comportement des apprenants. La première épreuve est préparée dans le cadre de l’établissement. Les trois suivantes se déroulent sur le Salon International de l’Agriculture.

 

Les visages ariégeois du trophée international de l’enseignement agricole

 

Océane Lemoine

« Mon rêve c’était de monter au salon, depuis toujours, alors le trophée des lycéens c’était l’occasion rêvée de le faire, et en plus d’être accompagnée de mes amis du lycée. »

 

 

 

Zoé Canizares

« Pour moi être ici pour le concours des lycéens, c’est une vraie expérience : on peut rencontrer des éleveurs, échanger avec d’autres lycéens, et puis pour moi c’est aussi une façon de vaincre ma timidité »

 

 

Léa Souque

« J’étais déjà venu au salon, mais avec le Groupe Gascon, cette fois c’est différent. C’est mon expérience à moi en tant que lycéenne, et puis les épreuves ça permet de prendre confiance en nous, et en nos capacités »

 

Simon De Grailly

« Moi je ne suis pas issu du monde agricole, et je ne veux même pas forcément m’installer un jour, mais je trouve que c’est important d’être là, pour mieux la connaitre et pour expliquer aux visiteurs ce que c’est que l’agriculture, parce qu’à Paris j’ai l’impression qu’ils ne savent pas trop ce que c’est »

 

 

Justine Geraud-Souquet

« Je suis très timide, et pas très confiante, donc être ici, devoir aller à la rencontre des gens, leur expliquer ce que c’est que l’agriculture, c’est un bon exercice pour vaincre ma timidité. »

 

Lilou Guillot-Patrique

« En participant à ce concours je voulais me prouver à moi-même que si je me fixais un objectif, je pouvais l’atteindre. Je sais que je veux m’installer, mais c’est pas toujours facile de se sentir légitime quand on est « hors-cadre », alors être au salon ça confirme mes choix, et c’est une expérience positive pour moi. »


Miss France Agricole 2024, notre star ariégeoise

Pour commencer la 4eme journée du Salon de l’Agriculture, Mutualia à organisé la remise officielle des écharpes aux vainqueurs du concours de beauté agricole 2024. Rémi Toulis, President de la FDSEA de l’Ariège et membre du bureau de Mutualia, était présent pour soutenir Lou-Anne Jannel, notre jeune gagnante Ariégeoise.

A.D