Les syndicats JA et FDSEA 09 suivent avec assiduité le déploiement des dispositifs de soutien suite à la crise de la MHE qui a lourdement touchée les élevages ariégeois.

 

Fond d’urgence

La DDT a confirmé le paiement du fond d’urgence pour les 236 élevages du département déclarés « foyer » à hauteur de 250€ par femelle reproductrice (moyenne triennale) soit un total de 2,650 millions d’euros. Concernant les 510 élevages bovins « non foyers », après harmonisation interdépartementale, l’indemnité est fixée à 155€ par femelle reproductrice et sera versée fin mai.

Frais vétérinaire et mortalité des animaux

Pour les élevages déclarés « foyer », afin de bénéficier d’une prise en charge de 90% des frais vétérinaires et de la mortalité des animaux, les dossiers sont à déposer impérativement avant le 30 avril sur le site internet.

Les conseillers de la Chambre d’Agriculture peuvent accompagner en cas de besoin les éleveurs dans cette démarche. Pour cela, il est indispensable de se munir d’un RIB, de l’attestation signée par le vétérinaire et du bon d’équarrissage en cas de mortalité. Les veaux morts ou morts nés dont la mère a été contaminée par la maladie peuvent eux aussi être indemnisés à condition qu’ils aient été notifiés. Dans le cas de mortalité un barème a été défini par catégorie d’animal.

L’instruction et le paiement de ce dispositif qui n’est pas soumis aux aides minimis est prévu au fil de l’eau.

Il est à noter qu’un élevage est considéré « foyer » lorsqu’un résultat de PCR est positif entre le 19 Septembre et le 31 Décembre 2023 suite à une suspicion sur un animal.

Au 18 avril, 4 270 élevages foyers ont été recensés dans une vingtaine de départements du quart sud ouest de la France. La reprise épidémique ce printemps n’est en aucun cas exclue. La plus grande vigilance est requise.

JA et FDSEA