SYNDICALISME – Depuis la mi-mars la FDSEA, les Jeunes Agriculteurs, le GIE AgriAvenir, le Service de remplacement et Mutualia organisent des apéritifs chez les agriculteurs, l’occasion parfaite de se retrouver pour un moment d’échange et de convivialité.

 

En l’espace de moins d’un mois, c’est plus de 200 personnes qui se sont retrouvés au travers de tous les cantons du département de l’Ariège, pour des apéritifs chez les agriculteurs.

Le lundi 18 mars, c’est le canton du Séronais qui a ouvert le bal, avec un premier apéro chez Yoan Marquié. S’en sont suivi les dates du 20 mars, dans la Lèze ; du 26 mars et du 4 avril dans les cantons Plaines et Coteaux et Saverdun ; du 5, 8 et 9 avril, dans la Haute-Ariège, le Couserans et enfin le Pays Cathare. Pour l’anecdote le record de participation a été battu chez la famille Bru, à Bénaix, pour la dernière date, avec 45 personnes présente pour cet apéro qui s’est poursuivi jusque tard dans l’après-midi.

 

Les syndicats de la FDSEA et des JA qui avaient déjà état à l’initiative de l’organisation des petits déjeuner à la ferme en 2022, ont pu constater avec satisfaction que ce format de rencontre sur le terrain séduit les adhérents, mais également les agriculteurs n’étant pas forcément syndiqués.

 

Parole d’élus

Sébastien Durand, Président de la FDSEA de l’Ariège

« C’est l’occasion de créer du lien, de rencontrer des adhérents, et même des agriculteurs que l’on n’a pas l’habitude de voir, ou qui n’ont pas forcément une carte syndicale. Je pense que c’est un bon moyen d’être présent sur le terrain et d’écouter les problématiques qui en remontent. Ce qui est sûr c’est que grâce à ces temps de convivialité, on touche des personnes qu’on n’aurait pas forcément touché avec des réunions syndicale ou des rencontres un peu plus « officielles ». Après une année où une partie des administrateurs ont été renouvelés tant chez les JA que chez la FDSEA, ça a également été l’occasion pour eux de se mobiliser sur leur territoire et de montrer l’importance d’une bonne dynamique cantonale.»

 

François Marfaing, Président du Service de remplacement de l’Ariège

« L’idée de ces apéros c’est vraiment de proposer un moment convivial aux agriculteurs, leur permettre de se retrouver, de prendre une petite pause, de couper un peu avec le boulot, même le temps de quelques heures, et au Service de Remplacement on sait à quel point c’est important. Pour ma part j’ai participé à deux apéros, un dans mon secteur, à Mazères l’autre, dans le Couserans, à Aulus les Bains. Je trouve que ça apporte une vrai dynamique sur le terrain, et pour le Service de Remplacement c’est l’occasion de mettre des visages sur des noms. On travaille beaucoup par téléphone pour les recrutements, les plannings, les remplacements, mais rencontrer vraiment les gens ça crée un autre rapport. Vu l’engouement qu’il y a eu pour ces apéros, il ne reste qu’une chose à faire, recommencer l’an prochain. »

 

Rémi Toulis, Membre du bureau de Mutualia

« En tant qu’élu Mutualia, je trouvais ça important qu’on soit partenaire du projet des apéros. Mutualia c’est une mutuelle santé et prévoyance qui se veut être un interlocuteur privilégié des agriculteurs. Aujourd’hui chez Mutualia, on a besoin de renforcer notre implantation sur le territoire départemental, et ces apéritifs à la ferme c’était la meilleure façon de mieux connaitre le public cible de Mutualia. Ce qu’on veut finalement c’est travailler main dans la main avec les acteurs agricoles, qui nous permettent justement d’avoir ce lien direct avec le terrain. »

Les Jeunes Agriculteurs, la FDSEA et le Service de Remplacement remercient l’ensemble des adhérents et des agriculteurs qui ont participé à ces apéritifs ainsi que les élus de leurs structures qui ont répondu présent à chaque rendez-vous sur le terrain.

Ils remercient également Mutualia, qui est le partenaire financier de ce projet, grâce à qui les agriculteurs ont pu déguster du fromage et de la charcuterie locale.

A.D