L’association Rambail en Barguillère a organisé le week-end dernier la traditionnelle foire sur les allées de Villote et le Champ de Mars à Foix. L’occasion pour les visiteurs de découvrir le monde rural, à travers de nombreuses animations, le tout dans une ambiance festive et animée.

La 14ème foire de la Barguillère s’est tenue le samedi 14 et le dimanche 15 octobre à Foix. Une édition qui a su s’adapter face à la problématique sanitaire agricole : la MHE.

Comme chaque année, nous avons pu retrouver la tant attendue foire de la Barguillère. Une édition particulière, en cause, l’apparition de la MHE (Maladie hémorragique épizootique).

“Nous avons pris la décision de ne pas présenter les bovins et ovins, afin de ne pas propager la maladie », déclare Justine Laguerre, co-organisatrice de l’événement.

Certes, les animaux étaient moins nombreux mais les visiteurs étaient malgré tout au rendez-vous.

« Au total, la foire a accueilli 70 exposants et environ 110 stands. Au vu de la crise sanitaire, nous avons fait le choix d’augmenter la superficie du marché des producteurs » étaye Justine Laguerre.

De nombreuses animations
Au cours des deux jours, de nombreuses animations ont été proposées telles que les danses traditionnelles, une démonstration de forge et de battage à l’ancienne ou encore le célèbre défilé de vieux tracteurs.

Les visiteurs ont pu retrouver les chiens de troupeau qui jouaient sur le ring, tout en montrant qu’ils étaient à l’écoute de leurs maîtres et des ordres qui leurs étaient donnés par l’éducatrice canine.

Il était également possible pour les enfants d’apprendre à diriger un âne et de leur montrer les obstacles à éviter sur le parcours. Ils ont pu aussi assister à la démonstration de dressage des chevaux.

Malgré la crise sanitaire, certains animaux de la ferme étaient présents pour ravir les petits et les grands. Les visiteurs ont pu admirer les poules, lapins, chevaux et cochons bien installés dans leur lit de paille.

La foire était aussi l’occasion de découvrir les belles machines exposées. Parmi les vieux tracteurs, il y avait un Massey-Ferguson de 1654, un Marshall série 3 de 1954 mais également des engins agricoles plus récents, une énorme moissonneuse-batteuse verte pour le maïs. Ces démonstrations ont conquis les visiteurs.

Les Jeunes Agriculteurs du canton Haute-Ariège ont quant à eux, tenu leur traditionnel stand buvette en proposant un menu exclusivement ariégeois aux visiteurs. Une proposition qui a su séduire le public puisque plus de 800 repas ont été préparés au cours du week-end.

Une foire pour les gourmands !
Mais cette année, c’est surtout les stands de nourritures qui ont attiré les visiteurs. De nombreux exposants proposaient des produits ariégeois (des légumes, de la viande de porc, de canard, d’agneau et de bœuf sous-vide).

Les producteurs de pommes vendaient également leurs nombreuses variétés (sucrées ou acidulées)..

Les créateurs de fleurs, de bougies et d’objets en bois mais aussi des vêtements avec de la laine angora étaient en vente. L’occasion de pouvoir faire le choix parmi ces nombreux objets, dans le but de faire un cadeau ou d’avoir un souvenir de cet évènement.

Et pour finir dans les allées, quoi de mieux qu’une pause sucrée, avec des crêpes, glaces, confitures et miels à déguster.

Des partenaires qui répondent toujours présent
À l’occasion de cette foire, nous avons pu retrouver les partenaires habituels de ce genre d’évènement : la MSA, les équipes du Cerfrance, le Crédit Agricole, le stand de Groupama, le stand de la Chambre d’Agriculture, les équipes du Service de Remplacement et aussi le stand de l’ASPAP (Association pour la Sauvegarde du Patrimoine d’Ariège-Pyrénées).

Ces nombreux partenaires étaient ravis de pouvoir échanger et de conseiller les visiteurs sur de nombreux aspects, avec par exemple, la MSA qui a organisé une sensibilisation au cancer du sein durant le mois d’octobre.

Les concessionnaires des engins agricoles et des véhicules étaient également présents dans le but de dévoiler les nouvelles innovations.

L’évènement s’est terminé par les jeux ariégeois, qui consistent à réaliser par équipe différentes épreuves (tir à la corde, course en relai avec des pots à lait ou des sacs de céréales et des jeux de tractions).

Cette foire symbolise l’agriculture ariégeoise sous toutes ses coutures !

L.D