Le groupe Réussir a organisé le 15 février un webinaire intitulé “#Controverses2022 : Les engagements des candidats à l’élection présidentielle pour la Ferme France”. Neuf candidats ou représentants de candidats se sont succédés face à Nicole Ouvrard, directrice des rédactions du groupe Réussir Agra, et Géraldine Woessner, journaliste au Point. Pendant trois semaines, les programmes des divers candidats seront présentés afin de savoir quelles sont leurs propositions en matière de rémunération, de pesticides ou encore de commercialisation des productions.

Programme de Anne Hidalgo, candidate du Parti Socialiste (PS), représentée par Dominique Potier

©Vincent Motin/Réussir

Écologie : Le programme du PS propose d’atteindre 30 % de bio en France d’ici 2030, de se passer des néonicotinoïdes en trois ans. Il a aussi pour ambition de faire de l’écologie et la biodiversité le combat du siècle.

Alimentation : L’objectif du PS est de faire émerger un marché alimentaire de qualité car la santé des Hommes et des sols est en jeux. L’idée est de redonner de la valeur à l’alimentation pour que les foyers consacrent une plus grande part de leur budget à celle-ci avec des produits de qualité et moins transformés. Selon le parti, si la bio était financée par la Pac à la hauteur du bénéfice agroécologique qu’il procure aux sols, il serait moins cher.

Production : La polyculture élevage est l’avenir et a une part importante dans le développement de l’agriculture de demain. C’est selon le PS le vrai nom de l’agroécologie.

Speed quiz

Est-ce que l’on mange mieux aujourd’hui qu’il y a 50 ans ? Dominique Potier : Les personnes les plus favorisées oui. Tout dépend du revenu et du statut social.

Qu’est-ce qu’une ferme industrielle selon vous ? D.P : Nous n’avons pas établi de limite chiffrée mais selon le PS, les fermes qui ne sont pas industrielles sont celles qui gardent une connexion avec le vivant.

Faut-il arrêter l’élevage ? D.P : Non mais l’élevage doit connaître de grandes transitions avec par exemple une diversification des rotations.

Faut-il interdire le glyphosate ? D.P : Le plus tôt possible.

Faut-il interdire tous les pesticides ? D.P : L’échéance de 2050 parait raisonnable pour cela.

Avez-vous déjà cultivé quelque chose ? D.P : J’ai une ferme agroécologique en polyculture élevage avec des associés, c’est une ferme coopérative.

Programme de Fabien Roussel, candidat du Parti communiste de France (PCF)

©Vincent Motin/Réussir

Renouvellement des générations : Nous voulons remettre 500.000 agricultures au champ d’ici 2030 et rendre ce métier plus attractif. Si nous ne changeons pas les choses, nous aurons 100.000 exploitants de moins dans 10 ans. .

Rémunération : L’attractivité se travaille grâce à une juste rémunération en interdisant de vendre les produits alimentaires à perte en premier lieu. Egalim a posé quelques règles mais cette loi n’est pas assez efficace. L’État doit intervenir pour imposer des prix de référence par filière.

Relations étrangères : Nous souhaitons également interdire l’importation de produits qui ne correspondent pas aux normes françaises. Si certaines pratiques sont interdites en France alors on ne pourra pas importer des produits qui sont issus de ces pratiques.

Alimentation : Nous allons créer un fond alimentaire national doté d’une enveloppe de 10Mds€ pour que tous les enfants aient accès à un repas à 1€ à la cantine et que les collectivités puissent se fournir le plus possible auprès des producteurs locaux.

Écologie : Nous investirons dans la recherche pour trouver des produits alternatifs aux pesticides afin d’accompagner les agriculteurs dans leur transition. Mais pour cela, il est nécessaire de changer le processus de dépôt de brevet français qui est bien trop long.

Speed quiz

Est-ce que l’on mange mieux aujourd’hui qu’il y a 50 ans ? Fabien Roussel : Cela dépend des foyers et de leurs revenus.

Qu’est-ce qu’une ferme industrielle selon vous ? F.R : Je n’ai pas en tête un nombre d’hectare ou de bêtes limité. Ce qui est important c’est la diversité des cultures selon le nombre d’hectares et que les animaux aient de l’espace et voient la lumière du jour.

Faut-il arrêter l’élevage ? F.R : Surtout pas, il faut augmenter le nombre de bêtes en France afin de nourrir la population. Je suis un fervent défenseur de la vraie viande.

Faut-il interdire le glyphosate ? F.R : Si on veut en sortir, il faut d’abord investir dans la recherche.

Faut-il interdire tous les pesticides ? F.R : À termes oui selon leur nocivité et favoriser les agents de biocontrôle.

Avez-vous déjà cultivé quelque chose ? F.R : J’ai quelques arbres fruitiers grâce auxquels je fais des confitures.

Programme de Nicolas Dupont-Aignan, candidat de Debout la France

©Vincent Motin/Réussir

Production : Nous voulons rétablir des quotas pour certaines productions. Le système actuel n’est pas viable. Nous ne pouvons pas concilier l’Europe de Bruxelles et l’agriculture française qui se fait bouffer par les accords déloyaux qui impactent les filières françaises.

Rémunération : Les lois Egalim 1 et 2 n’ont pas marché. Il faut que les grandes productions se voient offrir des prix garantis avec un étiquetage obligatoire des produits même ceux transformés.

Social : Les charges sociales en agriculture doivent être exonérées pour les salariés et les exploitants et être compensées par une taxe imposée aux grandes surfaces. Les droits de succession doivent également être supprimés sur les 100 premiers hectares afin de doper les installations des jeunes grâce à une garantie de l’État.
Écologie : On ne peut pas demander aux agriculteurs de réduire leurs engrais, avoir des pratiques respectueuses de l’environnement et s’assurer un revenu en même temps. L’État doit avoir une ligne claire et accompagner les exploitants dans ce sens.

Speed quiz

Est-ce que l’on mange mieux aujourd’hui qu’il y a 50 ans ? Nicolas Dupont-Aignan : Oui, nous mangeons beaucoup mieux.

Qu’est-ce qu’une ferme industrielle selon vous ? N.D-A : C’est une ferme qui n’est plus en accord avec son environnement immédiat.

Faut-il arrêter l’élevage ? N.D-A : Non, ce serait absurde.

Faut-il interdire le glyphosate ? N.D-A : Il faut réduire son utilisation grâce à des techniques appropriées.

Faut-il interdire tous les pesticides ? N.D-A : Il faut réduire leur utilisation au maximum.

Avez-vous déjà cultivé quelque chose ? N.D-A : Non, jamais.