Dans un communiqué, Didier Guillaume a annoncé la publication d’un décret autorisant les vétérinaires à utiliser la télémédecine.

Mercredi 6 mai, le ministre de l’Agriculture, Didier Guillaume, a publié un communiqué de presse concernant le travail des vétérinaires.

Ce même jour, un décret a été publié autorisant pour la première fois les vétérinaires à « réaliser des consultations à distance et à recourir à des expertises via des outils numériques. »

La télémédecine a été mise en place à titre expérimentale pour 18 mois. Le conseil national de l’ordre de la profession est chargé du suivi de l’expérimentation. Tout en restant en lien avec le ministère de l’Agriculture et en concertation avec les organisations professionnelles vétérinaires et agricoles.

Dans son communiqué, le ministre précise que ce dispositif « permettra aux vétérinaires situés notamment en zone rurale d’assurer un suivi rapproché des animaux en évitant certains déplacements. » Il ajoute : « Ce décret ne substitue en aucun cas à l’obligation de continuité de soins et de réalisation de visites et d’examen clinique des animaux pour la délivrance des médicaments vétérinaires. »

Le terme télémédecine inclus :

– la téléconsultation

– la télésurveillance

– la télé-expertise

-la téléassistance médicale vétérinaire.

Cette expérimentation pendra fin au dernier trimestre 2021 et un rapport sera rédigé suite à celle-ci.