Tout au long de l’année 2022, le syndicat ariégeois représentant la race Gasconne des Pyrénées s’est montré actif par le biais d’une participation à de nombreux événements.

Investis depuis de nombreuses années pour défendre la race bovine rustique ariégeoise par excellence, les adhérents du syndicat Gasconne des Pyrénées 09 ont prouvé leur attachement à cette dernière tout au long de l’année 2022 en étant présents lors de nombreux rendez-vous agricoles.

L’année a commencé avec une journée technique sur l’exploitation de la famille Respaud, en février, où les éleveurs Gascons ont pu s’entraîner à la manipulation et la préparation de bovins en vue d’une présentation. Cette journée conviviale a permis de renforcer les liens entre les adhérents mais aussi de rencontrer les organisateurs d’Autrefois le Couserans.

Génétique

Syndicat Gascon 09

En mars, les différents index raciales de la Gasconne des Pyrénées ont été présentés aux adhérents par Frédéric Piquemal, technicien du groupe Gascon, afin de préparer la vente annuelle de la race et présenter les animaux disponibles.

Une seconde journée technique s’est déroulée en octobre sur les terres de la famille André. La thématique de cette dernière était « Comment allier le contrôle de performance bovin et ovin avec des troupeaux transhumants : témoignages d’éleveurs et de techniciens« .

Pour l’occasion, Émeline Ferrié et Justine Laguerre, toutes deux techniciennes de la chambre d’agriculture sont intervenues, accompagnées de Romain Mirouze, technicien du groupe Gasconne des Pyrénées et son directeur, Émeric Jouhet.

Ce même jour, le syndicat a tenu son assemblée générale. Jason Lacube, alors co-président, a décidé de tirer sa révérence à ce poste pour raison personnelle et par manque de temps. Il a ainsi été remplacé par Corentin Tourrent, élu à l’unanimité, dont l’objectif est de mettre en avant la Haute-Ariège.

Présence sur les foires

Outre les journées de rassemblement techniques, le syndicat Gasconne des Pyrénées 09 a également été présent sur de nombreux salons et foires.

Tout d’abord, Patrick Respaud était présent à Paris, en février, pour le salon international de l’agriculture afin de représenter la race Gasconne des Pyrénées.

En mai, le syndicat a d’abord pris part à la foire de Tarascon-sur-Ariège avec une trentaine d’animaux présents dont huit ont été vendus. « Une jeune génération d’éleveurs motivés a permis la réussite de ce week-end« , explique Éric Bertrand, co-président du syndicat. Puis, la semaine qui suivait, c’était au tour de la foire de Mazères.

Jean-Pierre Gajan

En août, le syndicat a tenu le concours départemental de la Gasconne des Pyrénées à l’occasion d’Autrefois le Couserans à Saint-Girons. La première participation du syndicat à cet événement a été une réussite.

Enfin, en octobre, le concours national de la race s’est déroulé à Clermont-Ferrand, au Sommet de l’élevage. Le syndicat tient à féliciter Patrick Respaud qui a obtenu le premier prix vache suitée, Éric Bertrand qui a eu le premier prix vache non suitée et génisses de 30 mois et enfin Fabien Rives qui a récolté le second prix pour les génisses de 30 mois.

En ce début d’année, le syndicat souhaite particulièrement remercier la famille Respaud au Mas-d’Azil, le Groupe Gascon, la station Pepirag, tous deux installés à Villeneuve-du-Paréage ainsi que la famille André de Cérizols. De plus, il souhaite une excellente retraite et une nouvelle jeunesse à Jean-Pierre Gajan, ancien directeur de la station Pepirag.

Pour l’année 2023, le syndicat prévoit d’organiser de nouvelles journées techniques mais surtout de mettre l’accent sur la foire de Tarascon-sur-Ariège afin de la redynamiser pour ce qui est de la race Gasconne des Pyrénées.

Syndicat Gasconne des Pyrénées 09