Grâce à des reliquats de fonds européens de la Pac 2014-2022, la région va poursuivre l’accompagnement de la bio mais également financer divers appels à projets en faveur de l’investissement.

L’entrée en vigueur de la politique agricole commune (Pac) 2023-2027 début janvier a représenté un tournant dans l’organisation des structures responsable du budget alloué aux exploitants agricoles. Parmi ces structures, on retrouve les régions, dont l’Occitanie.

En charge du fonds européen agricole pour le développement rural (Feader), la région Occitanie dispose de reliquats sur la période 2014-2022.

Ainsi, afin de « faciliter la transition entre l’ancienne et la nouvelle Pac, la Région a décidé de réaffecter une partie des fonds européens Feader dont elle a la gestion, au financement de mesures d’accompagnement à la transition agroécologique et à l’agriculture bio« , précise-t-elle dans un communiqué.

Occitanie investie

Selon Carole Delga, présidente de région, « l’Occitanie est la région où l’on investit le plus pour les agriculteurs, avec 12€ par habitant contre 5€ en moyenne au niveau national« .

Parmi les changements de la nouvelle Pac se trouve la suppression de l’aide au maintien en agriculture biologique. L’Occitanie était la première région bio d’Europe, la collectivité a décidé de prolonger cette aide pour l’année 2023 en mobilisant 12 millions d’euros dont trois millions provenant de crédits régionaux.

En parallèle, une autre partie des reliquats des fonds européens financera divers appels à projets sur des mesures d’investissement tout au long de l’année.

Jeunes et Siqo

Tout d’abord, pour ce qui est de la dotation jeunes agriculteurs (DJA), le montant pour l’année sera de près de 32 millions d’euros dont 6,4 millions apportés par la région. Les dossiers de demande pourront être déposés en continue auprès du comité régional de programmation interfonds.

Puis, un appel à projet dédié à l’information et la promotion des produits sous signe officiel de qualité, doté de 3,2 millions d’euros, dont 1,3 de la région, a ouvert le 3 janvier. Les candidatures sont possibles jusqu’au 31 juillet 2023.

Enfin, pour un montant global de 17,7 millions d’euros, la région a lancé le 3 janvier, pour l’ancien territoire Midi-Pyrénées, six autres appels à projet :

  • Formation professionnelle et acquisition des connaissances, du 03/01/2023 au 16/02/2023 ;
  • Information et diffusion de connaissances et de pratiques, du 03/01/2023 au 16/02/2023 ;
  • Investissements de modernisation des élevages, du 03/01/2023 au 02/03/2023 ;
  • Investissements spécifiques agro-environnementaux, du 03/01/2023 au 02/03/2023 ;
  • Investissements individuels de petite hydraulique agricole destiné à la sécurisation des productions, du 03/01/2023 au 02/03/2023 ;
  • Investissements productifs des Cuma, du 03/01/2023 au 02/03/2023.

Pour chacun de ces appels à projet, des dates de début d’éligibilité des dépenses et de limite de fin de réalisation ont été précisés par la région Occitanie.

Toutes les informations concernant ces appels à projet ainsi que les documents des dossiers de chacun sont à retrouver sur le site www.europe-en-occitanie.eu.

Focus élevage

En parallèle, la région Occitanie précise également que les entreprises d’élevage pourront également bénéficier d’une nouvelle mesure agroenvironnementale et climatique (MAEC) appelée « Transition de pratiques« .

« Très concrètement, les exploitations pourront bénéficier d’une aide de 18.000€ pour financer des investissements permettant une évolution vers l’autonomie en protéines végétales de leur élevage (via par exemple la contractualisation avec un céréalier, l’achat d’une faucheuse conditionneuse de luzerne, etc.) » détaille la région.

Au total, cette mesure sera abreuvée d’un montant de 21 millions d’euros par la région.

C.L.