Certains matins, au moment de monter sur son tracteur ou bien de pousser la porte de son bâtiment d’élevage, la routine nous pousse mais le cœur n’y est plus.

Ces derniers jours devant nos yeux, les images de cette famille de passionnés, décimée tournent en boucle. Comment rester insensible face à cet événement tragique ?
Le sort a décidé que ce serait elles, nous restons impuissants, en colère, abattu, chacun exprime sa tristesse à sa façon.
La mort est venue les chercher, alors qu’elles étaient là pour défendre notre métier, notre passion. Comme nous, elles voulaient continuer de vivre de leur travail, elles voulaient un avenir pour nous, les paysans.

Aujourd’hui nous pleurons tous la perte de deux des nôtres. Désormais la vie de ceux qui restent va être bien différente. Au manque des êtres chers vont s’ajouter les soucis du quotidien.
De notre chagrin, demain doit naître un élan de solidarité incroyable: chacun de nous s’il le souhaite peut faire quelque chose, parce que quand un de nous est touché, c’est toute notre profession qui souffre.

Afin d’aider cette famille endeuillée à traverser les épreuves qu’elle va devoir surmonter, des cagnottes ont été mises en place par la Chambre d’Agriculture, par le Syndicat des Producteurs de Maïs Semences, ainsi qu’une cagnotte Leechi en ligne. Chacun de nous peut choisir de participer à l’une d’entre elles, selon ses choix personnels ou ses interlocuteurs habituels. Peu importe laquelle, en fonction de ses moyens, l’essentiel étant de contribuer à l’élan de solidarité qui fait suite au drame de ce triste mardi matin.

Avec le temps, l’émotion va s’estomper un peu, et la routine va de nouveau nous faire avancer mais n’oublions pas que, à quelques kilomètres de chez nous, une famille restera marquée à vie. Si nous pouvions les soutenir un peu, cela confirmerait que les agriculteurs ont un grand cœur.

Contacts d’information pour soutenir la famille
06 70 00 71 98
06 75 60 68 30
06 95 43 63 39