Investi en faveur du local, le Don Camillo a lancé le 6 décembre sa première pizza et ses premiers raviolis intégralement composés de produits issus de la marque Nòu Ariège-Pyrénées.

Dans le cadre du développement de la farine Nòu 100 % ariégeoise, Joël Palmerio, gérant des restaurants Don Camillo, de Foix et de Pamiers, s’est rapidement rapproché de la marque afin de savoir s’il était possible pour les restaurateurs d’utiliser cette farine locale.

Après plusieurs mois d’attente, il a pu commencer à travailler cette matière première durant deux mois afin de créer une pâte à pizza et des pâtes issues de cette farine.

Au fil des rencontres avec les représentants de Nòu, il est parvenu a trouver la bonne recette et ainsi élaborer une carte proposant des pizzas et des pâtes à base de farine ariégeoise.

Recettes 100 % ariégeoises

Soucieux de bien faire mais surtout de valoriser les productions locales, il a créé, grâce à l’aide des chargés de mission de la marque, deux plats intégralement composés de produits labellisés : la pizza « l’estive » et les raviolis « cœur ariégeois« .

La première est ainsi composée : crème fraîche de la laiterie Biochamps, fromage aux piments d’Espelette, Dame des bois, le fuxéen, le petit fiancé de la fromagerie du Col del Fach agrémenté de miel de rhododendron du rucher d’Esclarmonde.

Quant aux raviolis, ils sont fourrés d’une farce composée du fromage le Montégout de la fromagerie de la Sestière et du petit fuxéen de la fromagerie du Col del Fach, le tout déposé sur un lit de crème fraîche de la laiterie Biochamps et d’ail des ours.

Lancement officiel

Afin de lancer cette nouvelle carte à laquelle l’Ariège s’est officiellement invitée, une conférence de presse a été organisée le 6 décembre au sein de l’antenne de Foix, en présence des représentants de la marque.

« Le Don Camillo est aujourd’hui le tout premier restaurant à intégrer la boucle Nòu en proposant des plats labellisés. Notre objectif est de créer, courant janvier, des cahiers des charges à destination des restaurateurs et des épiceries afin que l’intégralité de ces établissements puisse être labellisée et plus seulement quelques plats sur le menu« , expose Philippe Lacube, président de l’association de gouvernance de la société civile de portefeuille à laquelle appartient la marque.

Pour l’occasion, Philippe Raja, président de l’union des métiers et de l’industrie de l’hôtellerie de l’Ariège était présent. « Cette marque a de grandes ambitions et nous sommes très sensibles à cette démarche. Dès que les cahiers des charges seront établis, nous ferons tout notre possible pour sensibiliser le monde de l’hôtellerie et de la restauration à ces labellisations« , étaye le président.

Pour Joël Palmerio, travailler avec la farine Nòu était une évidence. « Je suis né à Saverdun, petit je jouais dans le moulin. Travailler ce produit est un honneur pour moi« , conclut-il.

C.L.