À l’issue de l’assemblée générale de la Safer Occitanie qui s’est déroulée le 31 mai aux forges de Pyrènes, une table ronde a été proposée aux élus et collaborateurs présents.

Cette dernière, nommée « Alimentation, foncier et territoire : l’exemple de l’Ariège » a regroupé Didier Vidal, président du comité technique départemental de l’Ariège, Alain Toméo, conseiller départemental et président de la communauté de communes de Mirepoix, Jean-Yves Bousquet, vice-président de la chambre d’agriculture de l’Ariège, Morgan Catala, pisciculteur installé aux Cabannes, Les chutes d’Aston, et Christophe Godel, installé à la fromagerie La ferme du Col del Fach à Loubières. Cette dernière était présentée par Guillaume Mollaret, journaliste.

Philippe Lacube, président de la chambre d’agriculture de l’Ariège, ne pouvant pas être présent pour l’occasion s’est adressé aux participants au cours d’une courte vidéo au cours de laquelle il présentait les besoins de l’Ariège en termes d’agriculture ainsi que ses nouvelles initiatives telles que la marque Nòu Ariège-Pyrénées.

La question de l’installation a ensuite été abordée avec un taux de renouvellement de 120 % sur le département grâce à une moyenne de 60 installations par an. Christophe Godel et Morgan Catala ont témoigné face à l’assemblée pour expliquer comment la Safer les avait accompagnés pour leur reprise d’exploitation.

Un projet unique

Ensuite, le projet d’agro-site d’Embarou a été présenté par Didier Vidal. Ce partenariat unique entre la Safer, la chambre d’agriculture et la communauté de commune de Mirepoix représente une réelle volonté politique des élus du territoire d’orienter les terres agricoles vers quelque chose de différent grâce à une exploitation de 90 ha divisée en différents projets : l’installation d’un jeune en grandes cultures, la création d’espaces de maraîchage ainsi que d’une pépinière horticole.

Enfin, la thématique de la concurrence à laquelle fait face le comité technique départemental en ce qui concerne les installations a été soulevée avant que la parole soit laissée à Dominique Garnier pour la conclusion de cette table ronde.

« L’Ariège a fait quelque chose de remarquable avec l’installation d’Embarou. J’ai eu l’occasion de la visiter en mai 2021. Aujourd’hui, il est plus que primordial de se rappeler que l’agriculture est un sujet trop important pour être confié à l’agro-industrie« , conclut-il.

C.L.