L’entreprise Solagro a lancé fin juin la plateforme Adonis. Cette dernière présente une première évaluation sur l’usage territorialisé des pesticides en France métropolitaine.

Dans le cadre de la directive européenne « pesticides » du 21 octobre 2009 et du plan national nutrition santé 4 lancé le 20 septembre 2019, Solagro a travaillé sur une cartographie de l’usage des pesticides en France afin d’accompagner les politiques publiques nationales et européenne.

Après plusieurs mois de travail, la plateforme Adonis a été mise en ligne par l’entreprise. Cette dernière s’appuie sur le service statistique du ministère de l’Agriculture et de la Souveraineté alimentaire et en particulier sur les enquêtes sur les pratiques culturales réalisées en France depuis 1994.

Il s’agit de l’unique enquête d’Europe visant à recenser l’utilisation de produits phytosanitaires sur le territoire français.

Trois données recensées

Grâce à ces enquêtes, Solagro a pu produire une carte communale représentant l’indicateur de fréquence de traitement (IFT) total moyen par commune ainsi que l’IFT herbicide moyen par commune et enfin la proportion de l’agriculture biologique par commune.

L’indice de fréquence de traitement correspond au nombre de doses de produits phytosanitaires appliquées par hectare pendant une campagne culturale. Il est calculé selon l’assolement communal 2020 et les IFT de références conventionnels et bios construits sur la base des IFT moyens régionaux et nationaux issus des enquêtes sur les pratiques culturales réalisées par le ministère.

Les IFT moyens par région sont encore basés sur les anciennes régions administratives française mais des ajustements ont été faits pour correspondre au nouveau découpage. Ils sont calculés pour 14 grandes cultures, six arbres fruitiers et neuf légumes différents.

Diverses nuances

Tous ces éléments regroupés par commune permettent de créer une carte de France avec 12 nuances différentes selon le nombre d’IFT total moyen par commune allant du vert foncé pour les données les plus faibles au bordeaux pour les taux les plus élevés.

Au premier abord, cette carte montre une large division de la France avec pour les grandes plaines du nord de la France une majorité de rouge et d’orange ainsi que pour les grands bassins viticoles. Et en parallèle des espaces verts au niveau des massifs montagneux ainsi que dans le centre de France et en Corse.

Une dissociation accentuée lorsque l’on observe la carte dédiée à l’IFT herbicide moyen par commune qui exclue les fongicides, les insecticides, les traitements et semences et autres produits et qui ne recense sept nuances différentes.
Sur ces deux cartes, l’Ariège se montre bonne élève par rapport au reste de la France en se parant en grande majorité de vert.

La carte de l’agriculture biologique par commune répertorie quant à elle 11 nuances différentes de vert plus ou moins prononcé pour voir la part des parcelles en bio sur le territoire.

Vision macro

En plus de proposer une vision globale de l’Hexagone, cette carte permet aux internautes de concentrer leur attention sur un seul département mais aussi une commune en particulier.

En zoomant, il est donc possible de voir que l’Ariège garde sa position de bonne élève avec de nombreuses communes où l’IFT total est de zéro telles que Mérigon, Méras, Bélesta, Orlu ou encore Sentein.

De plus, en cliquant sur la commune de son choix ou en entrant son nom dans l’espace de recherche dédié, il est possible d’avoir accès à un ensemble de données liées à cette dernière.

Ainsi, pour Foix, l’IFT total est de 0,03 et plus précisément, ce chiffre correspond à l’IFT hors herbicides. La surface agricole utile en 2020 correspondait à 564,29 hectares soit 29 % de la surface de la commune.

La culture principale aussi indiquée, il s’agit de prairies permanentes. Ensuite, les cultures les plus traitées sont la vigne et les pommes de terre de consommation selon les données récoltées par Solagro.

Grâce à cette carte, une preuve est donnée que les exploitants ariégeois sont consciencieux et pratiquent une agriculture raisonnée.

C.L.