Chaque année, les journaux télévisés parlent du salon international de l’agriculture, aussi connu sous le nom de SIA. Mais qu’est-ce que ce salon et pourquoi est-il si important ?

Le salon international de l’agriculture est très ancien. Sa première version date de 1843. À l’époque, c’était un concours officiel d’animaux de boucherie principalement adressé aux professionnels du monde agricole. Il a été créé à l’initiative d’un inspecteur général des écoles vétérinaires.

Quelques années plus tard, en 1870, le premier concours général agricole a été créé. L’objectif de ce concours est de valoriser les produits agricoles (alcools, confitures, charcuterie…) mais aussi les animaux selon leur âge et leur race. Il se déroule toujours en même temps que le salon et bien souvent les produits qui sont présentés à ce concours y sont vendus.

La version moderne

Ce n’est qu’en 1964 que cet événement annuel est organisé sous le nom de salon international de l’agriculture, aussi appelé SIA. À l’origine, il regroupait à la fois le SIA et le salon international du machinisme agricole, le SIMA. Ce deuxième salon s’adresse surtout aux agriculteurs car c’est là qu’ils découvrent les nouvelles innovations alors que le SIA est plus axé sur la découverte des races et des produits agricoles. Cela intéresse tous les français.

En 1991, ces deux salons sont séparés. À ce moment, le SIA devient plus un salon populaire et moins professionnel. Bien qu’il soit moins professionnel, il reste très important pour de nombreuses raisons.

La première est qu’il permet aux personnes habitant à Paris ou dans les grandes villes environnantes de découvrir les animaux des fermes et de comprendre comment fonctionne l’agriculture grâce à de nombreuses conférences. Avoir des centaines d’animaux dans la capitale, ça ne passe pas inaperçu et ça intéresse les Français.

Promotion du métier et des produits

Avoir un tel événement chaque année à Paris permet aux agriculteurs et aux organismes agricoles de faire connaître leur métier, d’informer les habitants sur leurs pratiques, tout simplement de promouvoir ce métier indispensable à tous les être humains car c’est grâce à lui que l’on peut se nourrir.

Mais cette grande vitrine agricole est aussi un marché géant de produits locaux. En effet, une grande partie du parc des expositions de Versailles, l’endroit où se déroule le salon chaque année, est dédiée aux produits alimentaires.

De nombreux départements ou régions sont représentés dans un très grand espace et leurs produits sont présentés aux visiteurs du salon. C’est donc un moyen de faire de la publicité pour des aliments typiques d’un département comme le Comté, un fromage fait en Franche-Comté, le vin alsacien ou toute autre spécialité régionale.

C’est aussi une possibilité pour des producteurs de se faire connaître et d’avoir de nouveaux clients quand ils font de la vente à distance par exemple. Puis, certains départements font également la promotion du tourisme sur leur territoire afin d’attirer des vacanciers chez eux.

Ainsi, de l’argent est dépensé dans les départements ce qui permet à des entreprises de se développer et de créer de l’économie dans des espaces souvent ruraux.

Une ambiance unique

Ce qui est aussi intéressant dans un tel salon, c’est de voir l’ambiance qu’il y a sur place. Il n’est pas rare d’entendre un groupe de personnes chanter des chansons traditionnelles entre les stands des départements et d’entraîner la foule avec eux.

Pour faire simple, les gens sont souvent heureux au salon. Cette joie est communicative et transmise aux visiteurs qui repartent en ayant vu des animaux, goûté de nouveaux aliments, ri et passé un bon moment.

L’enseignement agricole est aussi représenté grâce au trophée international de l’enseignement agricole qui convie chaque année de nombreux élèves de lycées agricoles français et étrangers. Les élèves participant à ce concours doivent préparer plusieurs épreuves afin de faire gagner un trophée à leur établissement, c’est une expérience unique et une fierté pour eux.

Puis enfin, chaque année le SIA attire de nombreux représentants politiques comme le président de la République. Cette année est un peu spéciale, comme les élections présidentielles auront lieu en avril, tous les candidats à cette élection vont surement se rendre au salon à la rencontre des agriculteurs. C’est en quelques sortes un rendez-vous incontournable pour eux pendant leur campagne.

Depuis 2016, l’Ariège est représentée grâce à un stand qui permet à une vingtaine d’agriculteurs de faire découvrir leurs produits.

Théa

C.L.