Jean-Pierre Gillen, directeur général et Christophe Raffit, son président, dressent leur bilan.

Depuis plus d’un an, Jean-Pierre Gillen est le directeur général de la Coopérative agricole des producteurs de la Lèze et de l’Arize (Capla). Sa mission, à son arrivée était de consolider les fondations de la coopérative afin d’assurer sa pérennité.

« L’élection d’un nouveau conseil d’administration de la Capla en 2020 avait pour objectif de donner un second souffle à la coopérative. Notre environnement est constamment en mouvement et il est nécessaire de répondre aux attentes des exploitants et des consommateurs, développe Christophe Raffit, président de la coopérative. Nous avons donc demandé à Jean-Pierre, dès son arrivée, de se concentrer sur le potentiel de développement de l’entreprise.« 

Structuration et professionnalisme

Une mission prise à bras le corps par le directeur général, Jean-Pierre Gillen, dès son premier jour dans l’entreprise. Il a entre autres réalisé une réorganisation de la structure en réalisant – entre autres – cinq embauches en un an.

« L’arrivée de ces nouveaux salariés a permis de renforcer la rigueur et le professionnalise au sein de la coopérative, mais aussi d’intégrer des compétences supplémentaires à l’équipe afin de répondre au mieux aux besoins de nos adhérents et clients. Par exemple, une personne a été embauchée pour s’occuper exclusivement des commandes de GNR et de fioul ce qui nous a permis d’adapter nos tarifs au marché mais également d’être plus réactif et offrir un meilleur accompagnement« , expose le directeur.

La norme de qualité ISO 9001 a été remise en place au sein de la structure. Cette dernière, reconnue par les métiers de l’agroalimentaire et en particulier par les meuniers, est un réel passeport à la vente et permettra à la Capla de refaire du commerce avec des clients historiques et de nouveaux clients.

L’arrivée actée d’un manager énergie/logistique/transport apportera un suivi régulier sur des axes fondamentaux et indispensables au bon fonctionnement de l’entreprise sur tous ses métiers. Celle prévue prochainement d’un manager productions animales, apportera l’impulsion nécessaire pour trouver notre position idéale sur ce grand secteur d’activité.

Modernisation en cours

Des aménagements et des remises à niveau sur les silos ont également été faits afin de faciliter le travail des salariés et gagner en sécurité et en efficience. Le site internet de la coopérative a été refondé tout en incluant un espace d’achat de carburants en ligne pour les professionnels et les particuliers.

Par ailleurs, des événements saisonniers de rencontres ont été organisés afin de recréer du lien entre les salariés, les administrateurs et les adhérents, avec la volonté d’en réaliser quatre par an. « Notre planning a été légèrement retardé par la crise sanitaire mais c’est une réelle volonté de nous d’aller à la rencontre de nos adhérents et que ces derniers partagent leurs expériences ensemble« , ajoute Christophe Raffit.

La création de la Sica Agri Occitanie Conseil a également été une grande évolution pour la Capla qui souhaitait renouer des liens avec la chambre d’agriculture mais aussi ses coopératives consœurs telles que la Capa.

Annonce d’un départ

Bien que son bilan soit plus que positif, Jean-Pierre Gillen a fait le choix de quitter son poste pour retrouver sa Bourgogne natale. « Ce n’est pas sans émotion que j’ai pris cette décision. Mon entente avec les salariés et le conseil d’administration est très bonne. J’ai fait ce choix pour des raisons personnelles. Je reste tout de même dans le domaine agricole puisque je vais rejoindre une coopérative bourguignonne. De plus, malgré notre séparation professionnelle, nos liens d’amitié demeureront« , assure-t-il.

De son côté Christophe Raffit déclare regretter ce départ prévu pour juillet mais le comprend. « Nous perdons un très bon élément mais le conseil d’administration gardera le même cap que celui engagé avec Jean-Pierre« , précise le président en précisant qu’un recrutement est engagé.

En effet, le recrutement pour le poste de directeur général a d’ores et déjà été lancé par la coopérative. Le conseil d’administration sera d’ailleurs accompagné par Jean-Pierre Gillen dans ce dernier.

En parallèle, d’ici à son départ, le directeur continuera d’assurer ses missions et la continuité du travail sera assurée quoi qu’il arrive par les équipes en place, au sein de la coopérative.

C.L.